Edison
Lite

un art de vivre
et d'habiter

Edison Lite - Un art de vivre et d'habiter

Réinventer un “art de vivre” autour d’une résidence comestible. Le végétal est au centre du projet : il rayonne et se diffuse sous plusieurs formes et à différentes échelles, pour le quartier tout autant que pour les habitants :

Toutes les pièces du projet sont vitrées sur toute leur longueur pour avoir un maximum de lumière naturelle, et chaque baie vitrée possède au minimum une jardinière, parfois deux. Toutes ces jardinières, grandes et petites, viennent rythmer les façades de manière irrégulière et ludique.
Le potager est dédié aux résidents qui peuvent cultiver un potager collectif (ou des carrés individuels à leur convenance). UrbAgri animera ce lieu et coordonnera sa gestion contre une rémunération assurée par la gestion locative des espaces cultivés.

UNE ARCHITECTURE BIOCLIMATIQUE, L’ART DE L’ASSEMBLAGE ECONOME, EFFICIENT ET CONFORTABLE :

La performance énergétique ciblée est celle du label Effinergie+. Les critères de performance de ce label sont équivalents à ceux du plan Climat de la ville de Paris.

L’organisation du projet est d’une compacité exemplaire. La forme du bâtiment, dans son plan, dans sa coupe et par le volume qui en découle, déploie un ratio Enveloppe / Surface construite proche de la perfection, celle de la sphère.
Par l’usage du bois, par la compacité et la protection du bâtiment, par le choix des systèmes techniques, le projet développe une performance énergétique efficace, ciblée sur le label Effinergie+ et une empreinte énergétique estimée à moins de 50 kWhep/m².an :

REINVENTER L’EXPRESSIVITE DE LA STRUCTURE

Le projet possède une architecture expressive qui découle de modes constructifs innovants, avec en particulier une structure béton-bois-métal :

L’innovation du projet est tout d’abord d’allier plusieurs matériaux tout en les rendant visibles de l’extérieur comme de l’intérieur : Le principe est d’utiliser le bon matériau au bon endroit, dans l’esprit d’une minimisation de la matière. Nous nous sommes ainsi inspirés de la nature, à la recherche d’une efficacité affichée et d’une authenticité retrouvée :

Le poids est en bas. Comme la pierre enfichée dans le sable. On y ajoute une épine vertébrale qui stabilise, distribue les fluides, régule thermiquement et enveloppe les circulations. Le tout avec juste ce qu’il faut de matière.
Nous avons choisi le béton comme matériau, pour la structure des niveaux inférieurs et pour le noyau.
Le bois est vivant : nous l’avons mis à l’étage des habitants, pour les envelopper dans une gangue de protection respirante, durable, et surtout rassurante.
Autour du noyau en béton, le projet développe donc une structure en bois, rayonnante, qui comprend tous les porteurs verticaux et horizontaux : planchers et murs sont constitués en bois et laissés apparents. Les façades sont constituées d’une grille porteuse en bois massif et de grands panneaux vitrés verticaux.
La structure est ainsi pensée sans porteur intermédiaire pour être prête à accueillir les besoins programmatiques inattendus de ces nouveaux résidents : nous concevrons avec eux leur « logement idéal », sur mesure, avec une grande liberté.
Ici une structure plus élancée en métal accueille tous nos espaces communs, les toitures végétalisées, le potager, ainsi que les terrasses accessibles et le solarium avec sa cuisine ouverte.
L’inspiration est celle d’une architecture que l’on a rajoutée par-dessus le bâtiment, une architecture légère, simple, inspirée des serres et des ponts de bateau, alliant efficacité et économie de matière.